Livre Terre secrète

terre-secrete Livre Terre secrète. Patrick Baud et Charles Frankel ont sélectionné dans cet ouvrage cent merveilles naturelles très étonnantes et pourtant souvent méconnues : Porte de l’enfer (Turkmenistan), Terre des 7 couleurs (île Maurice), Bulles de méthane gelées du Lac Abraham (Canada), Cristaux géants de la Cueva de los cristales (Mexique)… A chaque fois, une magnifique photographie accompagne la description du site et l’explication scientifique du phénomène. Vous pouvez plonger dans ce livre et le lire d’une seule traite, ou bien le déguster au gré de vos envies, pour découvrir les plus beaux secrets de notre planète !

Un très beau livre, dont l’apparence est déjà très soignée.

En l’ouvrant, on tombe sur un sommaire très bien fait où les lieux insolites sont classés par continent : Afrique, Asie, Amérique et Antartique, Europe, et Océanie. Pour chaque continent une liste des lieux insolites est faite, avec le numéro des pages pour les trouver assez facilement.

On entre alors dans ce fabuleux voyage où l’on a une photographie en grand format de chaque lieu insolite avec une description très détaillée de ce dernier. On trouve également sur la même page une explication à ce phénomène insolite, ses caractéristiques : Nature (neck, désert, formation rocheuse, chute d’eau, …), Pays, Hauteur/Longueur/Profondeur, ainsi que les coordonnées géographiques.
Le petit plus : un petit schéma du pays dans lequel se situe la merveille insolite avec un point qui le situe précisément.

Ce magnifique test livres se termine par un glossaire des termes les plus obscurs pour les néophytes en la matière : pangée, gypse, gneiss, phonolite, … Ainsi que par un index reprenant tous les lieux cités dans le livre.

C’est donc un très bon cadeau à offrir (aux autres ou à soi-même), très complet, et vraiment bien construit.
Si vous appréciez l’insolite, je vous conseille aussi “L’homme qui sauva le monde et autres sources d’étonnement”, du même auteur (Patrick Baud) et qui reprend des anecdotes amusantes ou surprenantes sur notre monde (histoire, animaux, géographie, …).

Livre Le cours des Glénans

le-cours-des-glenans Livre Le cours des Glénans. Que vous soyez débutant, amateur ou expérimenté, ce livre a toujours quelque chose à vous apporter. L’école des Glemans est une école mythique qui fait référence dans le milieu de la plaisance et a eu le privilège de voir passer comme élèves et comme moniteurs les plus grands noms de la voile. Ce n’est donc pas un simple cours mais un véritable transfert d’expérience et de savoir. Même si vous ne comptez pas vous inscrire à un stage sur place, lisez-le, gardez le sous la main, revenez-y entre 2 sorties en mer, cet ouvrage sera toujours un compagnon précieux.

Ce Cours (de voile) des Glénans est la 7ième édition (la 1ère date de 1952) et pourtant il s’agit d’une oeuvre entièrement originale.

Entièrement? Oui, mais qui a pu compter sur l’expérience collective des dizaines de monteurs qui avaient déjà contribué aux six éditions précédentes.

Cette nouvelle beaux livres édition du Cours des Glénans intègre les développements technologiques récents, – instruments électroniques, GPS, cartographie numérique, communications – , ainsi que les modifications dans les domaine de la réglementation, des matériaux de construction et jusqu’à la configuration des marinas.

Il ne s’agit donc pas d’une simple mise à jour de l’édition précédente, mais bien d’un nouvel ouvrage qui se base sur une tradition de 60 ans d’enseignement de la voile, ainsi que sur les dernières avancées en matière de navigation. Avec 1500 dessins et photos et 1056 pages à lire, chacun y trouvera son compte, le débutant comme le navigateur confirmé!

Apprenti navigateur, on m’a conseillé ce livre pour apprendre les rudiments de la voile. Et il est en effet devenu ma, mon livre de chevet. Un modèle de pédagogie… tous les concepts ou manoeuvres sont expliqués et illustrés avec une grande clareté… bref un ouvrage de référence à posséder absolument !

Livre Métronome illustré

metronome-illustre Livre Métronome illustré. Le berceau de César.

Ah, nos ancêtres les Gaulois ! L’a-t-on entendue, cette rengaine ! Pourtant, les Gaulois ne sont nos ancêtres «officiels» que depuis le règne de Napoléon III. L’empereur des Français voyait en Jules César et l’empire romain les fondateurs de cette civilisation gallo-romaine qui avait engendré notre pays (solidarité impériale, je suppose). Car du temps de nos rois, l’histoire de France commençait en 496 avec le baptême de Clovis, premier souverain chrétien.

Si l’origine d’une civilisation se perd ainsi dans les interprétations et les débats idéologiques, le point de départ de notre chère Paris ne semblait pas devoir connaître de telles querelles passionnées.

Durant des siècles, les historiens ont répété que la ville gauloise originelle se situait sur l’île de la Cité… Mais on avait beau creuser, on ne trouvait pas la moindre trace du fameux oppidum dont Jules César nous parle brièvement dans La Guerre des Gaules.

Notre vision des origines de Paris a changé en 2003. À l’occasion des travaux sur l’A86, super-périphérique autour de la capitale, les restes d’une agglomération gauloise ont été mis au jour sous la ville de… Nanterre ! Tout y est : les habitations, les rues, les puits, le port, les sépultures. À cette époque, le lit de la Seine effectuait ici une courbe presque fermée, qui pouvait donner à penser au proconsul distrait qu’il s’agissait d’une île…

Dans leur guerre contre l’envahisseur, les Parisii ont brûlé leur petite capitale. Elle a été reconstruite ailleurs, précisément sur les minces langues de terre posées sur la Seine. Paris n’a donc jamais été une ville purement gauloise : dès sa création en cette année 52 avant l’ère chrétienne, ce fut une cité mêlant Gaulois autochtones et Romains conquérants…

La conquête de la Gaule par Jules César, voilà pour moi le point de départ de l’histoire de France, une histoire déjà métissée entre le Nord et le Sud, entre les Celtes et les Romains.

Pour présenter mon livre Métronome, j ai arpenté la France du nord au sud, à la rencontre de mes lecteurs. Certains m ont demandé des précisions pour retrouver telle tour oubliée, tel morceau caché de la muraille de Philippe Auguste ou cette première cathédrale parisienne cachée sous un parking. Je me devais de leur donner à voir les traces de cette aventure de Paris, les restes des vingt et un siècles qui ont fait notre pays. Avec ce Métronome illustré, mon objectif est de vous permettre de découvrir facilement ce qui subsiste d un passé que nous croyons, parfois à tort, enfoui à jamais. Car lorsque les hommes ont oublié, les pierres, elles, se souviennent.